Avocat strasbourg, avocat montpellier pour mise sous tutelle, et mise sous curatelle

Le barreau de Strasbourg

Le plus grand barreau de l’est de la France est celui de Strasbourg. Il a été créé en 1823 et aujourd’hui, il compte près de 1000 avocats. Avec cet effectif, le barreau de Strasbourg s’illustre parmi les 10 plus grands barreaux de France. Essentiellement des avocats généralistes, dont 120 sont spécialisés dans leurs domaines de compétences, ils interviennent dans de nombreux domaines de droit : droit commercial, fiscal, public, pénal, etc. L’avocat Strasbourg http://www.jurifiable.com/avocats/avocat-strasbourg est soumis au respect des règles déontologiques et professionnelles des plus strictes. En plus des années d’études supérieures juridiques et d’une formation dans une école professionnelle, l’avocat se doit de suivre une formation continue qui lui assure une parfaite connaissance du droit. L’avocat Strasbourg prête serment d’exercer sa profession avec dignité, indépendance, humanité, conscience et probité. Il vous accompagne au quotidien pour résoudre vos problèmes et garantit des compétences et une sécurité juridique, non seulement dans la défense devant les juridictions, mais également dans la rédaction d’actes. L’avocat Strasbourg vous conseille dans tous vous projets et dans tous les cas, que vous soyez particulier ou entreprise.

Le barreau de Montpellier

Le barreau de Montpellier est ancré dans l’histoire des avocats en France. Un Ordre d’Avocats a déjà vu le jour à Montpellier en 1790. Il s’est retiré peu à peu du régime politique pour retrouver l’indépendance qu’il a acquise définitivement au XIXe siècle, sous le Second Empire. Aujourd’hui, le barreau compte plus de 1045 avocat Montpellier http://www.jurifiable.com/avocats/avocat-montpellier, dont 87 sont des avocats honoraires. Parmi eux, les femmes qui exercent cette profession atteignent un effectif supérieur à celui des hommes. L’avocat Montpellier favorise l’accès au droit et la justice des plus démunis. Il intervient dans de nombreux domaines, et est soumis à des règles déontologiques strictes. Le nombre de mentions de spécialisations au Barreau Montpellier est, au total, 289 (droit du travail, de la sécurité et de la protection sociale, public, etc.). Le barreau de Montpellier effectue également des échanges internationaux (l’Espagne, la Roumanie, l’Algérie, Madagascar).

La procédure de mise sous curatelle

La curatelle est une mesure judiciaire qui est destinée à protéger un majeur qui n’est pas capable d’agir par lui-même, par des conseils ou des contrôles dans certains actes de la vie civile. Avant de procéder à la mise sous curatelle http://misesouscuratelle.com, il est indispensable de vérifier si le majeur concerné répond à certains critères. Le majeur souffre d’une altération des facultés mentales, physiques qui l’empêchent d’exprimer sa volonté et d’accomplir ses obligations familiales. Il n’est plus capable d’agir lui-même et il a besoin d’être assisté et conseillé dans les actes de la vie civile. La personne elle-même ou une autre personne proche de celle-ci fait la demande de placement sous curatelle auprès d’un juge. Avec cette demande doit être fournie l’identité de la personne à protéger, son certificat médical détaillé et établi par un médecin spécialiste et les raisons de cette demande. Une fois mis entre les mains du juge, la requête est examinée. Il fait audience avec la personne concernée et/ou celle qui a fait la demande et leurs avocats. Le juge désigne un ou plusieurs curateurs ; il peut également diviser la curatelle.

La procédure de mise sous tutelle

La tutelle concerne les personnes qui ont besoin d’être représentées dans les actes de la vie civile. Elle est la mesure de protection la plus forte applicable aux personnes qui ont perdu de l’autonomie. La tutelle permet de représenter ces personnes de façon continue dans tous les actes de la vie civile. Si une personne se trouve dans un état de santé psychique et physique altéré, alors la procédure de la mise sous tutelle http://misesoustutelle.com/ peut se faire. La demande doit comporter l’état civil de la personne à protéger, les raisons qui poussent à faire la demande, les coordonnées de la famille proche en plus d’un certificat médical détaillé rédigé par un médecin spécialiste, le tout adressé au secrétariat greffe du tribunal. Après l’instruction et au moins un mois avant la date d’audience, le dossier est transmis au Procureur de la République pour avis. Une audience qui sera privé, seulement la personne à protéger, celle qui a fait la demande et leurs avocats. À l’instar de l’audience, le juge des tutelles prend la décision appropriée pour désigner le tuteur. Dans le cas d’ouverture, la décision est inscrite au répertoire civil. Une fois placée sous tutelle, la personne concernée n’a plus la possibilité d’exercer personnellement certains droits, il est attribué au tuteur.

PAr Jurifiable